mon jumeau mort in utero

mon jumeau mort in utero

Messagepar nono » Lun 17 Oct 2011, 16:25

Bonjour, j'ai 28 ans et maman de deux enfants.

J'avais un jumeau qui est mort in utero. Je suis née prématurée. J'ai vu une émission aujourd'hui sur des jumeaux qui m'a bouleversée. En effet, il y aurait un lien entre le jumeau survivant et le décédé et ça je n'avais jamais pris la chose en considération.

Je suis quelqu'un qui par période peut être enfermé et associable. J'ai un manque cruel de confiance en moi, même si il y a une époque (étudiante) où limite je n'avais peur de rien. Aujourd'hui, j'ai l'impression de me laisser porter par la vie, je ne m'affirme pas, quelque fois j'ai l'impression que c'est quelqu'un d'autre qui vit ma vie, et moi je regarde les choses de l'extérieur, comme un spectateur assistant à la projection d'un film.

Déjà petite, je me mettais à l'écart et me laissais marcher sur les pieds. Petit à petit, je me suis forger une carapace pour me montrer forte face aux autres. Mais depuis que j'ai mis au monde mes enfants, je commence à avoir peur pour eux, qu'il arrive quelque chose, ou que leur père ne soit pas à la hauteur si je n'étais plus là (certainement lié au comportement de mon père) où qu'il fasse une "différence" entre fille et garçon (plus du côté de ma mère ça par contre).

Bref, je m'inventais quand j'étais petite un ami oiseau avec lequel je discutais et qui me suivait quand j'allais à l'école (c'était en primaire) et un matin très tôt je suis descendue en bas de mon immeuble comme un adulte qui fait un tour pour réfléchir.

Je ressens quelque fois un manque, un vide comme si j'étais amputé de quelque chose.


Je ne sais pas si c'est lié à la perte de mon jumeau, même si avant de voir cette émission, il m'arrivait de penser à lui et de me dire que s'il avait été là, la vie pour ma mère aurait été peut être plus douce, et pour moi aussi peut -être.

Je cherche dans mon conjoint un être attentif, calme, bienveillant, bref je cherche mon double et je sais que je fais fausse route pourtant je continue à essayer de le guider vers ce tempérament.

Je ne sais pas si tout ce que je raconte est lié ou non à la perte de mon jumeau, j'aimerai avoir des témoignages et des conseils.

Quelque fois j'ai hâte de mourir car je ne supporte pas cette vie où pour moi il faut se battre, et d'autres fois j'en ai peur, peur d'abandonner mes enfants et que personne ne puisse s'occuper d'eux comme moi je le fais. Je veux tellement leur bonheur.

Quelques fois, alors que j'en tiens un dans les bras, j'imagine que je le fais tomber.

Bref, j'espère que certains pourront m'aider.
nono
 
Messages: 1
Inscrit le: Lun 17 Oct 2011, 16:00

Retour vers La parole à l'entourage : grand-parents, oncles et tantes, frères et soeurs, amis, etc...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron