Maëlye, petit ange à 37 SA

Maëlye, petit ange à 37 SA

Messagepar lucifaith71 » Sam 11 Fév 2012, 16:36

Bonjour à tous,

je dois dire que jamais je ne me serais doutée "d'atterrir" ici... et comme quoi, le décès d'un bébé, le deuil périnatal et tout ce qui va avec est bel et bien tabou de nos jours... puisque je n'en avais jamais entendu parler... une Maman ange, pour moi c'était tellement rare !!!
et bien, ça n'arrive pas qu'aux autres !

Le 6 janvier 2012 (jour de mon anniversaire !), je commence mon 8ème mois de grossesse. nous avons rdv chez le gyneco pour la dernière écho morpho. Notre bébé bouge très bien, elle pèse 2 kg 154 , autrement dit, une bonne gloutonne déjà ! Mais, le gynéco reste un p'tit peu trop longtemps sur le coeur... beaucoup trop longtemps...
Il m'envoie donc consulter à la maternité de Dijon (21) pour avoir un deuxième avis.

Le 11 janvier, nous allons a notre rdv à dijon, voir un gynéco spécialisé les échos cardio-foetale. Une écho de 40 minutes centrée sur le coeur de notre princesse.
Effectivement, un deuxième avis était favorable. Notre puce à une malformation cardiaque. On nous explique que ce genre de malformation peux varier par rapport à beaucoup de choses, s'il faut opérer... une prise en charge à Paris sera obligatoire. nous gardons donc espoir.

Le 16 Janvier, nous avons rdv avec une cardio-pédiatre. Nouvelle écho, le coeur est examiné sous toutes les coutures ! Après 30 minutes d'écho, le verdict tombe. La malformation cardiaque a enfin un nom: Hypoplasie du ventricule gauche... le ventricule gauche, la seule partie du coeur qui fait fonctionner le "tout" ne s'est pas développé, la valve aortique non plus. Et puis là... tout s'effondre autour de nous, c'est une malformation très rare, il est impossible de vivre avec cette anomalie... à moins de tenter l'opération... reflexion...

Le 19 janvier, de nouveau rdv avec le gynéco de Dijon, en nous exposant les 3 "solutions" que nous avons. Subir une IMG, accoucher à terme et laisser bébé mourir ou tenter l'opération.
Il me refait une écho pour voir s'il y a du changement, hélas, ça ne va pas en s'arrangeant... le ventricule gauche n'a plus d'activité. Mais malgré cela, ma puce bouge énormément, mais c'est mon coeur qui fait battre le sien...Sans mon coeur, elle ne sera plus rien.
Nous devons donc prendre une décision, qui a été des plus juste pour bébé et nous. Nous choisissons l'IMG. Il n'est pas envisageable que notre bébé souffre. Nous choisissons de l'endormir dans mon ventre, dans le seul endroit qu'elle a connu , dans son petit douillet qu'elle s'était concocté !

Le 23 janvier, je suis hospitalisée. On me donne des médicaments le lundi, pour arrêter les hormones de grossesse et préparer le col. l'IMG est prévue le mercredi.
Mardi matin, on vient me dire que je vais avoir des examens, que je dois descendre au bloc... pendant 2h.....
Sauf que je n'avais rien compris du tout, c'est aujourd'hui, ce mardi qu'ils allaient arrêtaient le coeur de mon bébé et pratiquer par la même occasion une amniosynthèse.
J'étais seule, mon conjoint était sur la route pour venir me voir, (1h de route), j'ai donc vécu cela toute seule....
Mon conjoint m'a rejoint en salle de réveil plus tard, sans savoir le pourquoi du comment, c'est moi qui est dû lui expliquer... je me souviendrai toujours de ses pleurs de douleurs... il n'a même pas eu le temps de lui dire aurevoir à travers mon ventre.
L'intervention est toujours prévu pour le mercredi, j'ai du rester plus de 24h avec mon bébé décédé en moi... tout simplement choquant !
Mercredi, pose le la péri à 9h, j'accouche à 14h52.

Je n'ai pas pu la voir tout de suite, je n'arrivais pas à me préparer à la regarder, à la prendre dans mes bras et ne pas pouvoir rentrer chez moi avec cette petite puce.
Après une heure d'attente, je demande à ce qu'on m'apporte ma fille, ma petite Maëlye.
Elle était si belle, si parfaite, qu'il était impossible de la savoir malade... mais le fait est que oui.. elle l'était bien.
Un si joli visage, un beau bébé de 2kg500... parfaite... j'avais mon bébé dans les bras, son papa a du sortir car il ne se sentait pas bien... et là j'étais seule avec Maëlye, j'ai eu besoin de lui expliquer notre geste envers elle.
Nous nous étions plus ou moins préparer à tout ça... par contre, c'est le reste... les funérailles... ça, nous n'étions pas du tout préparer...
La voir dans un si petit cercueil, quel choc, on se dit que ce n'est pas dans la logique des choses d'enterrer ses enfants.
Ont ensuite eu lieu, le 28 janvier, la crémation... son petit cercueil est parti. Nous avons déposé ses cendres dans une urne, au colombarium du village où son papa a grandit.

Ma fille me manque chaque jour que dieu fait, et je me demande tous les jours si aujourd'hui aurait été le jour J... mon terme étant bientôt là.. dans les dernières semaines de février qui arrivent.

J'ai déjà une petite puce de 2 ans et demi, qui me donne du courage tous les jours et me force à lutter.

Je crois que cette douleur que l'on peut ressentir, de perdre un bébé est vraiment inqualifiable... !
30 mai 2009, maman d'une magnifique petite Emma de 3 kg 160


25 Janvier 2012, Maman ange d'une magnifique petite Maëlye de 2 kg 500
Veille sur nous mon petit ange, tu nous manque tellement...
lucifaith71
 
Messages: 18
Inscrit le: Sam 11 Fév 2012, 15:28

Re: Maëlye, petit ange à 37 SA

Messagepar sandy49 » Dim 12 Fév 2012, 20:57

Bonjour,

Sois la bienvenue parmi nous... Comme tu le dis, la douleur est "inqualifiable"... Elle est si forte qu'elle ne peut être nommée.

Je viens de découvrir ton témoignage et l'histoire de Maëlye.. Ils sont poignants. Arrivés si loin dans la grossesse et devoir faire face à une telle injustice, à un tel choc, à une telle décision... Vous avez pris la plus dure, mais aussi la plus juste, la plus belle des décisions pour votre petite princesse.

Je trouve particulièrement regrettable et inadmissible qu'on ne se soit pas assuré que tu aies bien compris le déroulement... Quand nous avons appris que le coeur de notre puce s'était arrêté, on nous a expliqué plusieurs fois les étapes qui allaient suivre. Je me souviens leur avoir dit "c'est bon, on a compris".. Une sage-femme m'a expliqué, qu'ils répétaient plusieurs fois les mêmes choses pour s'assurer que les personnes, qui bien souvent sont en état de choc, avaient bien compris. Par ailleurs, ils auraient pu faire preuve d'un peu plus de compassion, en décalant l'intervention pour que ton conjoint soit auprès de toi.

C'est vrai qu'il est difficile de rester avec un bébé mort dans le ventre. Perso, le verdict est tombé le dimanche. Je voulais une césarienne de suite. Mais on m'a expliqué que la pratique à montré qu'il était important notamment pour le travail de deuil que l'accouchement soit un accouchement normal (sauf en cas de complication pour la maman bien sûr), et aussi pour les grossesse futures. J'ai accouché le jeudi suivant. A postériori, je ne regrette pas.

Je te souhaite beaucoup de douceur, notamment dans les jours à venir. La date présumée d'accouchement est une étape difficile à passer, mais c'est aussi un cap. Comme si la grossesse se terminait effectivement ce jour là.

Que ta petite louloute du haut de ses 2 ans et demi et ton petit ange t'aide à aller de l'avant chaque jour.

Tendres pensées à Maëlye
Avatar de l’utilisateur
sandy49
 
Messages: 296
Inscrit le: Lun 16 Mai 2011, 19:00

Re: Maëlye, petit ange à 37 SA

Messagepar lucifaith71 » Lun 13 Fév 2012, 13:33

Merci beaucoup Sandy...

Oui ils auraient pu faire un effort de ce coté là, à bien m'expliquer ce qu'ils étaient prêt à faire... je ne l'ai su qu'une fois au bloc... enfin .. quand j'étais TOUTE SEULE, allongé sur mon lit, en attente d'un bloc.
Repenser à tout ça me fait extrêmement souffrir !
Ce fut la semaine la plus longue mais en même temps la plus courte de ma vie ! dans cette même semaine ont eu lieu mon hospitalisation, sa naissance, son décès, ses obsèques. TOUT !
donc c'est vrai que c'est dur à gérer, le contre coup est énorme.

Ma petite puce me manque énormément, je la regarde tous les jours, j'ai quand même pu avoir l'occasion de la prendre en photo quand elle était dans mes bras.
Je l'imaginais tellement dans nos vies... maintenant elle ne peut exister que dans nos souvenirs.... dans MON souvenir lorsqu'elle était dans mon ventre.

En ce qui concerne la césarienne, je pensais aussi qu'il allait m'accoucher comme ça.. et ça a été un choc d'apprendre que j'accoucherais naturellement, mais je ne regrette pas...

Ta petite puce est décédée à combien de SA ?

pleins de pensées à nos anges parties beaucoup trop tôt.
30 mai 2009, maman d'une magnifique petite Emma de 3 kg 160


25 Janvier 2012, Maman ange d'une magnifique petite Maëlye de 2 kg 500
Veille sur nous mon petit ange, tu nous manque tellement...
lucifaith71
 
Messages: 18
Inscrit le: Sam 11 Fév 2012, 15:28

Re: Maëlye, petit ange à 37 SA

Messagepar sandy49 » Lun 13 Fév 2012, 14:22

Bonjour,

Le coeur de ma puce s'est arrêté à 34 sa, sans raison, en septembre 2009. Et comme tu le dis, le contre coup est énorme. Au début, on est pris dans les démarches... Quelque part, cela nous tient, car cela nous relie à notre petit ange... Mais quand ça s'arrête, on commence réellement à réaliser ce qui vient de nous arriver, c'est très très dur... On revit les choses. On croit vivre un cauchemar, mais c'est pire que ça, car le cauchemar est la réalité.

Le deuil périnatal est bien particulier. D'une part, c'est un deuil à faire sur l'avenir, sur tout ce qu'on s'était imaginé vivre avec notre petit bout... D'autre part, bien souvent, le bébé n'a d'existence que pour les parents, qui l'ont vu grandir au fur et à mesure des échographies, de l'arrondissement du ventre... Et puis pour la maman, les sensations corporelles, les petits coups des pieds... Je me suis beaucoup raccroché à toutes les "preuves" de l'existence de ma fille : photos, son petit bracelet de maternité, son faire part de décès, livret de famille... Et puis au fur et à mesure, mon rapport à elle a évolué. J'ai trouvé un certain équilibre! Elle existe dans mes souvenirs, mais aussi au jour le jour. Elle est présente dans mes pensées quotidiennement, un peu comme si elle "grandissait" auprès de nous.

Je sais qu'on a dû te le dire plusieurs fois et qu'aujourd'hui tu as peut-être beaucoup de mal à y croire (c'était mon cas les mois suivants le décès de ma puce), il faut laisser le temps faire son oeuvre. Car ce n'est qu'avec le temps que les choses s'adouciront. En attendant, n'hésite pas à venir parler ici de ta fille ou te "décharger" de ta colère, de ta tristesse....

Douces pensées à ton ange!
Avatar de l’utilisateur
sandy49
 
Messages: 296
Inscrit le: Lun 16 Mai 2011, 19:00

Re: Maëlye, petit ange à 37 SA

Messagepar lucifaith71 » Lun 13 Fév 2012, 14:41

Merci, c'est gentil..

Je me reconnais totalement dans tes dires... c'est exactement ça....
(l'autopsie n'a rien révélée pour ta puce ?)

Je suis contente de lire que maintenant, tu as un bon équilibre de tout ça... ça me rassure pour plus tard... de se dire que ce n'est qu'une épreuve, certes difficile mais pas impossible à surmonter ! ça me fait du bien de savoir cela.
ça ne fait que 3 semaines pour moi, mais j'ai déjà oublié les sensation de l'avoir dans mon ventre, de la sentir bouger... ça me rend triste, j'ai l'impression d'oublier la plupart de sa vie, celle qu'elle s'est construite dans mon bidou.......
30 mai 2009, maman d'une magnifique petite Emma de 3 kg 160


25 Janvier 2012, Maman ange d'une magnifique petite Maëlye de 2 kg 500
Veille sur nous mon petit ange, tu nous manque tellement...
lucifaith71
 
Messages: 18
Inscrit le: Sam 11 Fév 2012, 15:28

Re: Maëlye, petit ange à 37 SA

Messagepar marianick » Lun 13 Fév 2012, 23:13

Bonsoir,

Je viens de lire ton histoire trés émouvante , sandy a raison le temps fait son travail ...certes péniblement mais il le fait !!!!! j' ai moi méme perdu mon fils le jour du terme in utéro , on peut lire mon histoire dans mon ange nous a quitté .
Je vis les mémes choses que toi et je ressens la méme chose , cette douleur qui ne s'apaise pas et ce mot injustice qui revient si souvent .......je pleure souvent c vrai mais un peu moins avec le temps !!! personnellement je voie un psy depuis le mois d 'aout et cela m'aide .......nous devons faire le deuil de l 'avenir , tous ces projets , cette vie que l'on s'était imaginé et tout a coup tout s'éffondre , moi j'ai eu l'impression que le monde s'écroulait autour de moi lorsqu'on m'a dit "il n'y a plus d'activité cardiaque ", une heure avant il battait !!!!!!
Ce fut pour moi et mon mari un choc si violent, si traumatisant que j'ai eu du mal à réalisé ce qui se passer .......et là tout s'enchaine, on vous parle d'accouchement naturel et d'enterrement et de déclaration de décés etc.......et vous vous étes là , et on se dit " mais que racontent toutes ces personnes ??? pourquoi ils nous laissent pas tranquille ??
Personnellement , les gens autour de moi, que ce soit famille ou amis n'ont rien compris à ce qui nous arriver, la plupart ont étè maladroit, d'autres n'osent pas en parler car c'est un sujet qui fait peur , voit tabou !!!
Les mois passent et je pense à lui chaque jour, je vais me recueillir sur sa tombe , j'ai une petite boite ou j'ai mis son doudou , une lettre de sa soeur , des petits chaussons, ses échos .......j'ai une médaille avec un ange et son nom gravé qui ne me quitte pas , cela m'aide je crois .......
Alors courage à toi car cette souffrance est tellement forte................je t'embrasse et une grosse pensée à ton ange
marianick
 
Messages: 65
Inscrit le: Jeu 23 Juin 2011, 20:15

Re: Maëlye, petit ange à 37 SA

Messagepar zabou » Jeu 16 Fév 2012, 16:45

Bonjour
quand je vous lis ça me rassure sur mon parcours
j'ai fait une img le 30/01/2012 sur ma petite Capucine à 25 sa car elle avait un spina bifida.
depuis l'annonce lors de l'écho du 5ème mois de son handicap ma vie est un calvaire je n'ai goût à rien et même la présence de mes 2 garçons n'y change rien..........j'ai l'impression que personne ne me comprends même mon mari . La famille présente au début ne l'est plus et j'ai l'impression que mes amies en ont marre . Ma puce me manque et j'étai ssi contenet d'avoir une petite fille mon rêve n'a duré que 2 minutes, juste après l'annonce du sexe celle du spina
et là tout s'écroule mes rêves d'avenir avec elle aussi. et l'annonce aux enfants est horrible. Je fuis le regard des gens j'ai mal aurais-je à nouveau une vie normale avec loins de douleurs
nous souhaitons d'autres enfnats mais nous avons attendu 1 an 1/2 avec traitement pour Capucine et je ne veux pas la emlpacer elle me manque.........................
zabou
 
Messages: 9
Inscrit le: Jeu 16 Fév 2012, 13:00

Re: Maëlye, petit ange à 37 SA

Messagepar anais et mathieu » Mar 21 Fév 2012, 22:46

Je viens de lire ton histoire... Elle est bouleversante mais avec votre geste et votre choix vous avez offert une "fin digne" à votre puce .
Hélas, le personnel médical commet parfois des erreurs. ils parlent souvent de protocole ... Mais qu'en est il du psychologique ?

Dans ces moments là tout nous parait si brutal, si violent...
je regrette que tu en ais dû subir les conséquences . Quand on subit un tel choc, il est normal d'être informée et entourée par la personne que l'on aime .
Je comprends donc que l'absence de ton mari à ce moment là soit douloureuse et que cela te fasse souffrir .

et comme tu le dis, nous ne sommes jamais prets à affronter cela ...

es tu suivie psyvhologiquement ?
Saches que tu n'oublieras rien ... Les quelques souvenirs que nous avons de nos enfants décedés sont tellement précieux et rares (echo, coup de pieds, photos...) qu'ils prennent une dimension trés importante. Mais comme tu dis cette peur, je crois que nous l'avons toutes... Je pense à Maxime tous les jours mais de façon différente depuis le drame. je me raccroche à ces souvenirs et je me dis que toute vie, aussi courte et furtive soit elle, est riche. Aucune vie n'est vide de sens...

le temps y est pour quelque chose, car au début je n'avais pas du tout ces pensées, la colère et le chagrin de l'absence étaient bien plus fort.

En tout cas saches que sur ce forum, nous avons toutes connu ce drame, et que tu es entourée, écoutée et soutenue.

De notre coté notre premier enfant Maxime est décedé in utéro à 39 SA et quelques jours, c'était le 30 septembre 2010. J'ai accouché le 4 octobre ... Comme toi je ne comprenais pas pourquoi le garder mort dans mon ventre . J'avais presque honte de ces derniers jours de grossesse... Le rapport d'autopsie n' a rien révelé....

Je t'embrasse et te souhaite à toi et ta famille du courage. Prends soin de toi et de petite puce

anais
le bonheur finit toujours par triompher, il faut juste y croire ... Mamange de Maxime décédé in utéro à 39 SA le 30 septembre 2010, et Maman de Gaëtan , né le 8 janvier 2012 . Je vous aime mes amours.
anais et mathieu
 
Messages: 298
Inscrit le: Sam 18 Juin 2011, 18:42

Re: Maëlye, petit ange à 37 SA

Messagepar lucifaith71 » Mar 28 Fév 2012, 14:57

Merci beaucoup....

C'est vrai que c'est vraiment difficile, contrairement à beaucoup de personnes, je ne suis pas du tout en colère, réaction normale ? je ne sais pas... je n'en veux à personne, c'est une malformation cardiaque tellement rare... mon gygy l'a décelé à 34 SA... c'est vrai qu'on s'est demandé pourquoi il ne l'avait pas vu avant... mais le coeur est tellement organique, il bouge tout le temps. enfin... donc niveau colère, non.
J'ai eu une petite période de culpabilité, quand je m'autorisais un p'tit verre de vin... car j'avais encore la sensation d'être enceinte. je culpabilisais beaucoup aussi quand j'étais avec des proches et que je rigolais, je me sentais vraiment très mal de passer une bonne soirée car je ne pensais pas à elle...
Mais bon, j'apprends un peu plus chaque jour à déculpabiliser. Et puis je bien suivi niveau médical, j'ai une psy que j'allais voir une fois par semaine et mon prochain rdv est le 16 mars. Mon médecin m'a mis sous médicaments, je suis sous anxiolytique puissant et antidépresseur. J'angoisse un peu moins maintenant, je ne fais plus de cauchemars.
Nous attendons maintenant le 15 mars pour les résultats de l'autopsie.


Anaïs, je vois que tu as une petite merveille qui va bientôt avoir 2 mois... félicitation.
De voir que vous avez pu avancer me remonte le moral... on se dit que la vie n'est pas fini.


Zabou, es-tu suivi psychologiquement ? tu sais ça aide beaucoup.
Moi aussi j'ai une petite fille de bientôt 3 ans, c'est grace à elle que je me sens forte. Elle égaye mes journées et me fait penser un peu à autre choses. Mais je me recueille quelques fois, seule dans mon coin pour exploser, et ça fait du bien.
Raccroche toi à ce que tu peux, ton conjoint et toi devez être soudés comme jamais. Tes enfants aussi. Et puis si les amis en ont marre comme tu dis, c'est que ce ne sont pas des vrais amis... j'ai une copine qui m'envoyais des message du genre "coucou, alors comment ça va aujourd'hui ?? tu passes boire le café ?" Ce genre de choses, comme s'il ne s'était rien passé.... je l'ai vite envoyé chier en lui disant que j'avais besoin de temps pour moi, que si elle ne comprenait pas.. et bah.. tant pis.
C'est un réél travail qu'il faut faire sur soi même.
Pour extérioriser ce que je ressentais, j'ai beaucoup écrit, ça m'a fait du bien.
En tout cas, je te souhaite énormément de courage.

Pleins de grosses pensée pour tous vos petits anges, nos petites étoiles qui maintenant veillent sur nous.
30 mai 2009, maman d'une magnifique petite Emma de 3 kg 160


25 Janvier 2012, Maman ange d'une magnifique petite Maëlye de 2 kg 500
Veille sur nous mon petit ange, tu nous manque tellement...
lucifaith71
 
Messages: 18
Inscrit le: Sam 11 Fév 2012, 15:28

Re: Maëlye, petit ange à 37 SA

Messagepar zabou » Mer 29 Fév 2012, 14:55

Merci pour ta réponse je n'ai eu la psy qu'au tél 3 fois et le rendez vous a été repoussé à la fine du mois
cela devient très dur et angoissant car plus plus personne n'en parle et l a vie doit reprendre comme avant parfois je me dis que je dois l'accepter et qu'elle est heureuse là où elle est et aujourd'hui ça fait 1 mois qu'elle est partie j'ai envie d'hurler l'injustice...
je ne veux pas croire qu'elle n'est plus là et que la vie peut continuer sans elle
j'attends les résultats d'autopsie c'est long je me culpabilise c'est horrible...........
bisous à tous les anges
zabou
 
Messages: 9
Inscrit le: Jeu 16 Fév 2012, 13:00

Suivant

Retour vers Deuil périnatal et diagnostic anténatal (décision d'IMG)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron