Une pensée pour mon petit Louka

Re: Une pensée pour mon petit Louka

Messagepar Sheherazade » Ven 11 Juil 2014, 16:27

Bonjour Anne-Claire,

Je me sens si impuissante en te lisant, j'aimerai pouvoir te bercer et chasser tous ces nuages sombres mais je n'ai que ma compassion à t'offrir.

N'hésite pas à venir ici nous livrer ton coeur tel que tu le ressens sans crainte du jugement.

Je pense à toi en ces jours bien tristes

Bon courage.
"Être heureux, ce n'est pas forcément être joyeux, c'est être pleinement présent à ce que nous vivons" Thomas d'Ansembourg
Avatar de l’utilisateur
Sheherazade
 
Messages: 61
Inscrit le: Lun 16 Mai 2011, 09:05

Re: Une pensée pour mon petit Louka

Messagepar sandy49 » Ven 11 Juil 2014, 18:29

Bonjour Anne-Claire,

Je ne sais que dire face à tant de douleur.... Je sais que tu t'es battue, débattue pour essayer de remonter à la surface, mais les évènements de la vie (fausse couche, tension conjugale et familiales..) semblent t'avoir renvoyé au fond.... Mais je sais aussi que tu es pleine de force, que l'amour pour Louka et Nila te donne. Les jours qui viennent vont être éprouvants, mais je et souhaite qu'ils soient les plus doux possibles.
Bien à toi.
Douces pensées à Louka
Avatar de l’utilisateur
sandy49
 
Messages: 296
Inscrit le: Lun 16 Mai 2011, 19:00

Re: Une pensée pour mon petit Louka

Messagepar Sheherazade » Lun 14 Juil 2014, 08:56

Beaucoup de courage pour cet anniversaire si particulier.

Pensées pour Louka.
"Être heureux, ce n'est pas forcément être joyeux, c'est être pleinement présent à ce que nous vivons" Thomas d'Ansembourg
Avatar de l’utilisateur
Sheherazade
 
Messages: 61
Inscrit le: Lun 16 Mai 2011, 09:05

Re: Une pensée pour mon petit Louka

Messagepar loukamaman » Lun 14 Juil 2014, 12:02

Merci Sheherazade. C'est bon de savoir qu'ici on pense à moi.
Je suis dans un état complètement léthargique depuis 4 jours. Je dors jusqu'à 11h et je n'arrive à rien faire. Foutu chômage foutues dates foutu bébé3 que je ne sais pas pleurer!
Je n'arrive même pas à pleurer. J'ai fait un gâteau avec ma fille hier. Elle essaye de s'occuper de moi...je ne sais pas si je dois lui demander de me laisser tranquille ou sourire.
Je ne sais pas du tout ce dont j'ai besoin aujourd'hui, que faire de cette journée!
C'est dur!
1er trésor né à 31SA envolé à 12 jours (juillet 2009)
Mon 2ème: ma poupée née à 34SA en 2011, qui me comble de bonheur
3ème bébé, FC à 9SA , 2014……
loukamaman
 
Messages: 119
Inscrit le: Jeu 19 Mai 2011, 13:23

Re: Une pensée pour mon petit Louka

Messagepar viviane22 » Lun 14 Juil 2014, 21:41

Bonsoir,

J'ai une pensée toute particulière pour toi et pour ton fils aujourd'hui.
Courage.
viviane22
 
Messages: 268
Inscrit le: Sam 21 Mai 2011, 10:54

Re: Une pensée pour mon petit Louka

Messagepar maelysmaman » Mar 15 Juil 2014, 11:05

Anne Claire sache que je n'est pas pu écrire hier car moi aussi très mal tout le weekend end mes penser on tétez dirigées vers nos anges partis trop tôt ma fille ma demander pourquoi tu es triste et je n'est pas trouver quoi lui répondre .on es si faibles dans des moment comme ça . Garde le moral ta fille nila et la et as besoin de toi a ses côtes c'est se que j'essaie de me répéter pour ne pas sombrer bisous à toi et a nos anges
maelysmaman
 
Messages: 14
Inscrit le: Lun 20 Juin 2011, 13:57

Re: Une pensée pour mon petit Louka

Messagepar xav » Jeu 17 Juil 2014, 10:23

Bonjour mamanlouka (Anne-Claire?),

Je t'ai lue avec attention. Je te souhaite beaucoup de courage.

J'ai l'impression d'être un peu seul ici, car les papas ne s'expriment pas trop. Pourtant j'ai souffert, et je souffre encore, et je voudrais juste t'apporter un petit témoignage, en espérant qu'il t'aidera à te sentir moins seule, et écoutée. Et qu'il t'aidera un peu à voir les choses sous un autre angle, car apparemment tout ce que tu as fait pour t'en sortir n'a pas vraiment changé les choses. Tu en fais ce que tu veux bien sûr, je n'essaie pas de te donner des conseils.

J'ai perdu ma fille il y a 14 ans maintenant (à l'heure ou j'écris ce message). Depuis, j'ai eu la chance d'avoir deux beaux enfants avec ma femme, qui ont rempli ma vie de bonheur. Ils n'ont jamais remplacé la fille que j'ai perdue, mais ils m'ont donné l'occasion de donner tout l'amour que j'avais en réserve, à profusion. C'est cet amour qui me fait vivre aujourd'hui, et sur lequel je me concentre. Il me reste aussi beaucoup d'amour à fournir à ma petite fille perdue, aussi je pense à elle souvent, et le plus souvent dans des moments de joie, en la remerciant d'être venue sur terre et de m'avoir apporté tant de choses, en un temps si court. En arriver là n'a pas été facile: j'ai vécu plusieurs années avec le sentiment de vide et de tristesse qui caractérise les parents endeuillés, même les pères.
J'aurais aimé moi aussi avoir plus d'enfants. Au début ma femme et moi en voulions trois, mais après la mort du premier, nous avons accueilli la naissance des deux suivants comme des énormes cadeaux que la nature nous donnait: nous avons eu cette chance, et nous nous sommes dit à un moment que nous n'allions plus tenter d'en avoir un autre, ne voulant pas prendre un nouveau risque, et nous confronter à un nouveau malheur, ou un nouveau désespoir de ne pas réussir à en avoir un autre. Ce n'a pas été une décision facile, car renoncer à avoir des enfants n'est en rien une décision facile. Surtout pour vous, les femmes, j'imagine.
Je ne te dis pas bien sûr de faire comme nous, chacun est libre, chacun son histoire. Je n'ai pas de leçon à donner. Je me dis juste que peut-être qu'une pause est nécessaire pour toi, afin de refaire un peu mieux surface? Une pause pour te donner du temps pour toi, écouter ton corps, relâcher prise. Je sais que c'est facile à dire, aussi je ne ferai que te donner ma modeste histoire. En espérant te tendre une petite branche, si tu souhaites t'y accrocher.
Je crois que Carole a raison : "Pense à toi. A toi seule." C'est sans doute le seul conseil qu'on est en droit de donner...
Aujourd'hui, 14 ans après, la douleur remonte en moi, à l'occasion d'un épisode dépressif. Je sais qu'il faut en passer par là, et je sais aussi que personne ne pourra me comprendre vraiment (à part ceux qui ont vécu ça). Aussi je prends du temps pour moi, je fais du sport, je m'offre (ou me fais offrir) une séance de Shia-Tsu, je me promène dans les bois... où je sais que j'y retrouverai l'esprit de ma fille dans une atmosphère calme et reposante.
Si je reviens sur ce forum aujourd'hui, c'est aussi parce que je sais qu'il y a des gens comme moi qui me comprendront un peu, et auxquels je pourrai exprimer ma souffrance sans crainte d'être jugé: profites-en toi aussi, n'hésites pas à nous donner ton humeur, à déballer ton sac, et si nous pouvons nous t'apporteront un peu de réconfort...
De belles pensées vers toi, ton petit Louka, ta fille Nila, à ton mari qui souffre peut-être aussi.
Prends le temps de sortir et sentir les doux rayons du soleil (s'il y en a en ce moment chez toi!) te donner un peu de chaleur et de vie...

Bon courage,

Xavier
xav
 
Messages: 4
Inscrit le: Mer 18 Mai 2011, 23:21

Re: Une pensée pour mon petit Louka

Messagepar lesparentsdemalo » Lun 21 Juil 2014, 23:11

Anne-Claire,

Que te dire ? 3 grossesses et un seul bébé, le couple qui bat de l'aile et toi qui ne sait plus ou tu habites !

La seule chose que tu dois savoir c'est que personne n'a le droit de te dire ce que tu dois ressentir !

Tes sentiments sont les tiens quels qu'ils soient qu'ils plaisent ou pas, soient dans la "norme" ou pas, qu'ils dérangent !

Ceux qui font mal, tu les laisses sur le bord du chemin. T'intéresser à eux ne t'amènera rien.

En ce moment, ce qui compte vu ta détresse, c'est toi et toi seule.

Quand tout à coup, on a le temps de penser tout nous retombe sur le coin du nez ! Tout ce qu'on avait voulu ne pas voir, tout ce dont on s'était protégée.

La lumière existe au bout du tunnel, même si tu ne la vois pas encore et qu'elle est très loin.

Je pense à toi fort,

Claire
Avatar de l’utilisateur
lesparentsdemalo
 
Messages: 198
Inscrit le: Jeu 19 Mai 2011, 10:30
Localisation: Trappes (Yvelines)

Re: Une pensée pour mon petit Louka

Messagepar loukamaman » Mer 23 Juil 2014, 19:00

Bonjour Claire, Xavier,

Merci pour vos mots et témoignages de soutien.

J'ai développé ces dernières années beaucoup d'appuis, dans la danse, la peinture, le yoga, les massages, diverses thérapies...Mais aujourd'hui je fais une méga régression, cela me coute énormément...C plus facile de s'occuper de soi quand on va bien. Quand on va mal, l'inertie est très forte.

J'ai de très bons moments, surtout quand je suis en compagnie, mais la solitude me fait chuter.

Malgré tout, une belle nouvelle au milieu de ce mois de juillet: j'ai retrouvé un bout de job. A temps très partiel, mais c'est l'endroit que je visais...Je me suis réjouie, mais la déprime reprend vite le dessus.

Je tente une nouvelle thérapie demain et c la dernière. Si cela ne marche pas, je laisse tout tomber. J'aimerais juste avoir une méthode qui me permette de côtoyer des femmes enceintes sans avoir envie de leur mettre des coups de pied, et ne pas m'effondrer chaque jour ou je ne travaille pas, ou chaque fin de cycle.

Merci à vous d'être là.
1er trésor né à 31SA envolé à 12 jours (juillet 2009)
Mon 2ème: ma poupée née à 34SA en 2011, qui me comble de bonheur
3ème bébé, FC à 9SA , 2014……
loukamaman
 
Messages: 119
Inscrit le: Jeu 19 Mai 2011, 13:23

Re: Une pensée pour mon petit Louka

Messagepar viviane22 » Ven 25 Juil 2014, 22:29

Bonsoir,

Comment s'est passée ta séance de thérapie ?
Je te félicite pour ton job. N'oublie pas de fêter tes succès, c'est important !
Je comprends la colère et la jalousie que tu ressens à la vue d'une femme enceinte: ce gros ventre te rappelle ton manque et t'agresse ! Peut-être faut-il que tu évites les femmes enceintes pour l'instant, au lieu de vouloir te "désensibiliser". Un jour viendra où tu pourra regarder une femme enceinte sans vaciller. Ça sera plus facile, bien sûr, quand tu auras assouvi ce désir d'enfant qui te tenaille, mais en attendant tu peux essayer de te protéger. Quand j'étais un peu dans ta situation, c'est-à-dire quand je mourais d'envie d'avoir un autre enfant et que je ne supportais plus la vue d'une femme enceinte, je me disais que moi aussi j'avais des enfants et j'essayais de me concentrer sur le bonheur que m'apportaient mes enfants vivants au quotidien et sur tout ce que m'apportait mon enfant décédé (une véritable richesse !). Parfois ça marchait et j'avais moins mal, parfois ça ne marchait pas... C'est comme ça et c'est normal.
Je te souhaite beaucoup de courage.
viviane22
 
Messages: 268
Inscrit le: Sam 21 Mai 2011, 10:54

PrécédentSuivant

Retour vers Discussions sur le deuil de nos enfants, témoignages

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron