l'histoire de Maxime

Re: l'histoire de Maxime

Messagepar viviane22 » Sam 06 Oct 2012, 21:53

Bonsoir,

Bonne continuation à toi, avec Maxime dans ton coeur.
viviane22
 
Messages: 268
Inscrit le: Sam 21 Mai 2011, 10:54

Re: l'histoire de Maxime

Messagepar anais et mathieu » Mer 13 Mars 2013, 00:02

Bonsoir à toutes,

Cela faisait un petit moment que je n ' étais pas venu sur le forum ....

En y venant j ' ai appris de trop nombreuses et tristes histoires ...
Je ne comprends toujours pas pourquoi il y a autant de drames ? La perte d un bebe n' est pas si rare que ça , contrairement à ce que peuvent le laisser croire les statistiques ....

Venir écrire sur le forum et lire les différents témoignages me font du bien, cela permet de me recentrer sur mon ange . Sur les nouveaux témoignages , on perçoit de l intensité dans les émotions .
Maxime est décédé depuis 2 ans et demi bientôt . Bien entendu il n y a pas un jour sans que je ne pense à lui , et tous les soirs nous allumons sa bougie. Il a fait de moi une maman et a bouleversé mon existence et transformé ma vision des choses . Mais mes souvenirs sont différents . ils ne sont plus douloureux et j avoue avoir peur d ' oublier , peur de moins y penser, peur de se laisser envahir par le quotidien, peur de ne pas lui donner tout mon amour....
Tout cela est infondé je le sais , Car il est à jamais dans mon coeur , et je l aime tellement !
Mais il n empêche que c est parfois assez déstabilisant ... Pour celles qui ont perdu un bebe il y a quelques années, est ce que vous avez ressenti cela ?

Et puis en lisant les témoignages nouveaux, je me rends compte de tout ce travail que nous avons accompli. Ça a pris du temps, et ça a été dur, mais nous y sommes arrivés et cela est une belle fierté , et je suis consciente que cela est " une chance " . Certaines d entres nous on pu offrir un petit frère ou une petite sœur à leur ange. Une belle preuve d ' espoir et une revanche sur la vie pour toutes celles dont le drame est si récent et qui souffrent tellement .

J' ai lu l' autre jour une belle phrase que j' ai envie de vous faire connaître : " les douleurs du passé sont la force du futur "
Je crois que cela est bien vrai ...


Merci de m avoir lu ...

Anais
le bonheur finit toujours par triompher, il faut juste y croire ... Mamange de Maxime décédé in utéro à 39 SA le 30 septembre 2010, et Maman de Gaëtan , né le 8 janvier 2012 . Je vous aime mes amours.
anais et mathieu
 
Messages: 298
Inscrit le: Sam 18 Juin 2011, 18:42

Re: l'histoire de Maxime

Messagepar anais et mathieu » Mer 13 Mars 2013, 00:12

Et je voulais rajouter: ce forum est super , on s y sent chez soi, pas de bla bla inutiles comme on le trouve parfois ailleurs .

Un lieu d écoute, d entraide et d amitiés virtuelles ! :D

Merci
le bonheur finit toujours par triompher, il faut juste y croire ... Mamange de Maxime décédé in utéro à 39 SA le 30 septembre 2010, et Maman de Gaëtan , né le 8 janvier 2012 . Je vous aime mes amours.
anais et mathieu
 
Messages: 298
Inscrit le: Sam 18 Juin 2011, 18:42

Re: l'histoire de Maxime

Messagepar sandy49 » Mer 13 Mars 2013, 00:28

Bonsoir Anaïs,

Je me retrouve totalement dans tes mots....

Je suis peinée de lire autant de nouveaux témoignages, de constater que ce drame touche d'autres femmes, d'autres familles.... Encore! Et en même temps, il m'est doux de penser que chacune de ces nouvelles mamanges pourra trouver ici un soutien, un lieu où leur petit aura son existence... Personnellement, je ressens toujours ce besoin de venir sur le forum. Il est lié à ma fille... autant je ne ressens pas le besoin de me rendre sur sa tombe, autant j'ai besoin de venir ici. C'est mon lieu, notre lieu... Ca me fait du bien... Elle est là... Mais je me pose la question si ce forum n'existait pas, est-ce-qu'elle aurait cette place...

Je peux dire, dans mon cas, que la vie a repris ses droits... Je vis... et me surprends parfois a culpabilisé car je ne pense plus aussi souvent à ma princesse... Je l'associe souvent aux moments vécus, je peux dire que j'y pense tous les jours, mais toutes mes pensées ne vont plus uniquement vers elle... Et cette peur, oui, de glisser, sans s'en rendre compte, au fil des années dans l'oubli. Et pourtant, non, elle est là dans mon coeur, au même titre que mes autres filles...

Suite au drame, la seule chose qui nous reliait à notre enfant était la douleur indicible qui emplissait toute notre vie... Je crois qu'aujourd'hui cette profonde douleur à laisser place à un certain apaisement (mais bon il y a encore des moments difficiles)... qui fait moins de "bruit", prend moins de place... Je crois, Anaïs, que même si on ne le croyait pas au début, on a appris à faire avec cette absence, avec cette douleur et avons réussi àtrouver un certain équilibre. Effectivement, je crois qu'on s'en sort pas si mal malgré cruauté de l'épreuve endurée. On peut être fière de nous, de nos petits anges, qui ont su révéler une part inconnue en nous, qui nous ont fait grandir...

Tendres pensées à ton petit Maxime....
Avatar de l’utilisateur
sandy49
 
Messages: 296
Inscrit le: Lun 16 Mai 2011, 19:00

Re: l'histoire de Maxime

Messagepar lesparentsdemalo » Mer 13 Mars 2013, 08:20

Les filles,

Vous m'enlevez les mots de la bouche.

Pareil pour les nouvelles mamans, sentiment d'injustice pourquoi ça arrive encore.

Pour ce qui concerne la peur d'oublier, il m'arrive de passer par des moments ou cette peur est présente. Mais c'est très fugace. En effet, comme on me questionne, depuis la naissance de mes bébés miracles, sur mon nombre d'enfants tous les jours, voir plusieurs fois par jour. Et que désormais, je réponds toujours pareil "4 à l'Etat civil et 3 à la maison". D'un sens c'est comme si la naissance des filles après lui, avait donné toute sa place à Malo.

Je ne suis pas tout à fait dans ton cas Anaïs, j'étais Maman avant Malo. Il est arrivée dans une fratrie commencée. J'imagine que cela doit être plus dur lorsqu'on commence son histoire de Maman par le deuil.

Sur l'apaisement, et la place du forum, je te rejoins Sandy. Vous ne pouvez pas savoir hier comme j'ai eu chaud au coeur en parcourant le forum. Une nouvelle maman citait mes mots dans son message pour en accompagner une autre. Me dire que c'était la présence de Malo dans ma vie qui avait permis cela, ça m'a montré que malgré l'absence, il est présent à sa façon et que sa présence a du sens.

Pour ce qui concerne la tombe, j'y vais environ 4 ou 5 fois par an depuis 2 ans (avant c'était plus). Mais ce n'est pas pour sentir son existence. C'est plus un lieu ou je me recentre sur le chemin parcouru depuis son départ.

Douces pensées à Maxime qui fait partie de toi à jamais.

Claire
Avatar de l’utilisateur
lesparentsdemalo
 
Messages: 198
Inscrit le: Jeu 19 Mai 2011, 10:30
Localisation: Trappes (Yvelines)

Re: l'histoire de Maxime

Messagepar viviane22 » Jeu 14 Mars 2013, 00:33

Bonsoir,

Les filles, vous avez tout dit...
Je suis désolée de lire les histoires des nouvelles mamans sur le forum : il y a tant de bébés partis trop tôt !
Oui, ce forum est formidable et m'a "portée" pendant longtemps. Comme le dit Sandy, il offre un lieu où faire "vivre" nos petits amours. Depuis quelques temps, j'y viens moins souvent. Je n'oublie pas mon fils pour autant, bien au contraire. J'y pense différemment. J'essaie de faire en sorte que sa mémoire soit respectée et de faire connaître la réalité du deuil d'un tout-petit. Comme le dit Claire, la fratrie permet de faire une place au bébé qui n'est plus. Dès que j'en ai l'occasion, je n'hésite pas à dire que j'ai eu quatre enfants. Cela me fait plaisir de pouvoir évoquer ma puce. Pour ma part, je ne crains pas d'oublier, je ne crois pas que cet oubli soit possible. La douleur devient moins vive, le souvenir se fait plus doux, peut-être parce qu'on apprend à vivre, non pas avec l'absence, mais avec la présence de notre enfant dans notre coeur...
Douces pensées à Maxime et aux autres petits partis trop tôt.
viviane22
 
Messages: 268
Inscrit le: Sam 21 Mai 2011, 10:54

Re: l'histoire de Maxime

Messagepar Agathe » Jeu 14 Mars 2013, 10:50

Bonjour à toutes,

Juste pour vous dire :
"ca fait me du bien" de pouvoir vous lire, de savoir que vous revenez sur la forum pour apporter votre expérience avec le recul. Bien sûr, il reste un long chemin à parcourir à nous, mamanges depuis si peu. Mais vous êtes la preuve qu'il est possible de "faire avec".
Merci à vous
"J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau, que c'est beau d'aimer.
J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire" Saez
Avatar de l’utilisateur
Agathe
 
Messages: 83
Inscrit le: Mer 06 Mars 2013, 10:48
Localisation: Alsace / Bourgogne

Re: l'histoire de Maxime

Messagepar Sun » Ven 15 Mars 2013, 22:26

Bonsoir à toutes,

Oui, le chemin est long et parsemé d'embuches...
Je rejoins Agathe sur le fait que cela fasse du bien de lire les mots des mamanges qui ont déjà fait un bout de chemin. Cela fait du bien de voir qu'un jour nous serons aussi capables de parler de notre enfant uniquement avec des mots d'amour et de tendresse. Pour l'instant, les miens, ceux des mamanges qui ont tout juste perdu leur enfant sont également teintés de tristesse, de douleur...
Je sais avoir déjà un peu avancé, j'arrive à voir que mon fils est là chaque instant à mes côtés, alors qu'il y a un an je ne voyais que son absence... Mais la culpabilité, la douleur refait de temps en temps surface...

Je suppose que l'arrivée d'un autre enfant doit beaucoup aider. Cet enfant, élargissant la "fratrie" donne à cette "famille" jusqu'à présent dénigrée toute sa place. Je veux dire par là que lorsqu'on perd son premier enfant, les gens nous considère encore comme un couple sans enfant, pas une "famille". Et c'est encore plus vrai lorsque les conjoints ne sont pas mariés!
Maintenant je viens de rejoindre la case des "célibataires sans enfant", c'est rude. Il y a 13 mois, je me voyais future "mère de famille", future "Mme". Et je n'aime pas du tout ce nouveau statut.

Un jour, un jour lointain, j'espère moi aussi envoyer un faire part de naissance. Même si ma situation ne la permet carrément pas, j'ai cet espoir...
Et j'espère que le papa de cet enfant acceptera le fait que cet enfant soit le "petit frère d'Arthur"...

Je vous embrasse toutes, et merci de donner vie à ce forum
A défaut de porter mon Arthur dans mes bras, je le porte dans mon coeur
Avatar de l’utilisateur
Sun
 
Messages: 55
Inscrit le: Jeu 07 Fév 2013, 21:45
Localisation: Bourgogne

Re: l'histoire de Maxime

Messagepar anais et mathieu » Mar 13 Août 2013, 10:40

Maxime notre premier enfant fait partie de notre histoire , de notre famille. Ça vous le savez mieux que personne ... Mais dans le quotidien et dans les yeux des autres cela n' est pas toujours évident et nous fait beaucoup de peine ...

Le 27 juillet dernier nous avons baptisé Gaëtan, et nous avons eu une magnifique cérémonie où Maxime a eu toute sa place . Le prêtre a mentionné à plusieurs reprises son existence , et mon papa a lu une petite prière qui lui était destiné .


Pour autant je voulais conserver cette journée pour Gaëtan et que la fête ne soit pas trop orientée vers le souvenir de son grand frère disparu . Nous avons réussi cela . Gaëtan était bel et bien au centre mais une pensée en la mémoire de Maxime a eu lieu . Et nous étions des parents heureux . ;)

Lors de la préparation devant les autres couples , bien entendu au moment de se présenter cela a été très douloureux . Que répondre à la question ? C' est le premier ? Nier l' existence de Maxime pour pouvoir mieux s' intégrer ou bien dire la vérité, pleurer devant des inconnus et plomber l' ambiance ?

Vous connaissez mon choix . Alors à l' issue de la séance, le prêtre est venu me parler et il m' a proposé de faire inscrire Maxime dans notre livret de famille catholique en tant que 1 er enfant avec ce qu' ils appellent " baptême de désir "
C' est un petit rien mais cela représente tant pour nous !

Comme à toutes les fêtes de famille, il nous a terriblement manqué ... Alors pour matérialiser sa " présence ", nous avons mis lors du repas entre mathieu et moi une bougie d' ange... Une petite lumière a alors brillé .

Je vous embrasse .

Anais
le bonheur finit toujours par triompher, il faut juste y croire ... Mamange de Maxime décédé in utéro à 39 SA le 30 septembre 2010, et Maman de Gaëtan , né le 8 janvier 2012 . Je vous aime mes amours.
anais et mathieu
 
Messages: 298
Inscrit le: Sam 18 Juin 2011, 18:42

Re: l'histoire de Maxime

Messagepar MamaSu » Mar 13 Août 2013, 21:41

Bonsoir Anaïs,
Merci de nous raconter cette histoire. Que de délicatesse et de tendresse dans tes mots. Pour tes deux enfants. Il donne espoir que la vie continue avec tous nos enfants, ton fils envolé et celui que tu portes dans tes bras aujourd'hui.
La lecture de ton post m'a émue aux larmes. Merci, il y a beaucoup d'émotion mais aussi de soleil sous tes mots.
Je suis très heureuse pour toi. Il y a quelques personnes qui savent faire exister nos enfants tels qu'ils existent pour nous. ça donne parfois envie d'arrêter le temps pour continuer de sentir la caresse d'un regard, d'un mot.
Carole
Petite Suzie, mon ange, dernier sourire le jour J... 20 février 2013.
Avatar de l’utilisateur
MamaSu
 
Messages: 110
Inscrit le: Sam 09 Mars 2013, 14:59
Localisation: région parisienne, au bord de l'eau

PrécédentSuivant

Retour vers Présentation des membres participants du forum de l'association

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron