Axel, notre petit prince

Re: Axel, notre petit prince

Messagepar MamaSu » Dim 31 Mars 2013, 22:37

Ils sourient même quand Jérémie leur raconte ce secret qu'il a un frère, et même qu'il est mort et qu'il est dans la mer, parce que Jérémie le dit avec tellement de cœur et d'amour et que finalement c'est une belle histoire qu'on a là...


Magnifique...
Petite Suzie, mon ange, dernier sourire le jour J... 20 février 2013.
Avatar de l’utilisateur
MamaSu
 
Messages: 110
Inscrit le: Sam 09 Mars 2013, 14:59
Localisation: région parisienne, au bord de l'eau

Re: Axel, notre petit prince

Messagepar Agathe » Mer 10 Avr 2013, 11:54

Il y a des jours comme aujourd'hui ...
J'aurais envie de crier, de pleurer.
Je suis obligée de prendre sur moi. Mon chéri est en congé, il est à la maison avec moi.
J'étais tellement contente de pouvoir passer du temps avec lui, de ne pas être seule à la maison.
Mais j'étouffe intérieurement.
J'aimerais extérioriser toute cette souffrance qui est en moi. Mais je ne peux pas. Je ne veux pas lui montrer ce visage qui pleure sans cesse.
Comment pourra-t-il retourner travailler lundi, s'il a conscience de ces jours noirs.
"J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau, que c'est beau d'aimer.
J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire" Saez
Avatar de l’utilisateur
Agathe
 
Messages: 83
Inscrit le: Mer 06 Mars 2013, 10:48
Localisation: Alsace / Bourgogne

Re: Axel, notre petit prince

Messagepar MamaSu » Mer 10 Avr 2013, 14:53

Chère Agathe,
Rien n'est facile dans ce que nous vivons, il parait que les mamans en prennent pour leur grade plus que les papas, à ça je ne saurais pas répondre, mais je me dis, qu'au fond de lui, ton homme doit sentir ta détresse. Que cette détresse, il ne faut pas lui cacher. C'est ce que je crois. Je ne te connais ni toi ni lui, ni vos personnalités ni vos sensibilités, nous sommes tous différents, et je comprends ton besoin/ton désir de le protéger... Mais si je te parle à cœur ouvert, je dirais que tu dois le laisser vivre votre deuil. Ne pas t'isoler. Parce que tu ne pourras pas jouer longtemps à cache-cache, que toutes ces larmes rentrées peuvent abîmer... il y a des larmes qui lavent, qui soulagent... peut-être en pleurant dans ses bras.
Courage.
Il y a des jours bien difficiles.
Courage.
MamaSu
Petite Suzie, mon ange, dernier sourire le jour J... 20 février 2013.
Avatar de l’utilisateur
MamaSu
 
Messages: 110
Inscrit le: Sam 09 Mars 2013, 14:59
Localisation: région parisienne, au bord de l'eau

Re: Axel, notre petit prince

Messagepar EGA » Mer 10 Avr 2013, 15:56

Bonjour Agathe,

Je suis d’accord avec Mamasu et ça rejoint une chose que la psy nous avait dite à tous les deux alors que nous étions encore à l’hôpital et qui était alors un peu abstraite pour moi : elle nous avait conseillé de respecter la douleur de l’autre et notre propre douleur. Et que ça impliquait de ne pas s’empêcher de vivre ce qu’on a à vivre pour préserver l’autre. D’ailleurs, je pense que dans l’autre sens tu n’aimerais peut être pas que ton conjoint ne partage pas avec toi ses moments difficiles.
Et puis dis toi que tu as eu des hauts et des bas et que lui c’est pareil, il est peut être dans un « haut » qui lui permet de t’aider pendant ton « bas ».
Moi il m’est arrivé d’être vraiment au plus mal surtout une fois après l’absence de mon conjoint pendant presque deux jours. Et je crois que cette fois là j’ai vraiment cru que j’allais devenir folle, à plus rien maitriser et le fait d’en parler avec lui et qu’il s’occupe de moi, m’a réconfortée et je pense que pour lui ça a été très positif de voir qu’il pouvait m’aider à me sentir mieux. Et plutôt que de le tirer vers le bas, c’est lui qui m’a tirée vers le haut. Moi j’ai vu que je pouvais compter sur lui et lui qu’il pouvait m’apporter quelque chose. Dans une période où nos hommes ressentent une grande frustration souvent à ne pas pouvoir faire quelque chose en face de notre détresse, ça peut être important !
Bon courage. Et si ça peut te remonter, moi cette fois là j’ai eu l’impression de toucher le fond et que depuis, c’était mi-février, je ne fais que remonter la pente…j’avais peut être besoin de ça pour pouvoir donner une impulsion vers le haut.
Tendres pensées à nos petits bébés !
EGA
 
Messages: 13
Inscrit le: Ven 22 Mars 2013, 14:36

Re: Axel, notre petit prince

Messagepar Agathe » Jeu 11 Avr 2013, 22:42

Merci pour vos messages.
Je n'ai de toute façon pas pu retenir mes émotions très longtemps.
Et comme vous me l'avez si bien dit, c'est apaisant d'avoir pu pleurer dans ses bras.
Je me suis aussi rendu compte qu'a vouloir garder tout cela en moi, ça ressort d'une manière ou d'une autre, je m'enerve après lui pour des broutilles, alors qu'au final je sais pertinemment que ce n'est pas lui la raison de ma colère.
Le tout est d'avoir pu en parler tous les 2.
Et effectivement, comme dîs Ega, cette complémentarité, pouvoir aider l'autre dans ses "bas" nous aide à avancer.
Je le sais, c'est certain. Mais il y a des moments ou l'on doute de bien beaucoup de choses, je pense que vous savez...
"J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau, que c'est beau d'aimer.
J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire" Saez
Avatar de l’utilisateur
Agathe
 
Messages: 83
Inscrit le: Mer 06 Mars 2013, 10:48
Localisation: Alsace / Bourgogne

Re: Axel, notre petit prince

Messagepar mamange » Jeu 11 Avr 2013, 22:49

Agathe,

Je te comprends.... Moi-même, j'avais et j'ai parfois du mal à montrer mes émotions à mon conjoint. Pourtant, moi-même, je me posais certaines questions à son ressentis, ne montrant "rien"....
Il y a eu des moments, de court moment, ou il à pu se laisser aller.....Moi aussi.... Et c'est bien normal, que nous ayons des moments ou nos larmes doivent sortir.
Mais ce sont pas que des larmes de tristesse mais aussi beaucoup d'amour pour nos petits anges.

Tendres pensées à tous nos petits anges
Ma princesse, je t'aime, nous t'aimons tellement...
Avatar de l’utilisateur
mamange
 
Messages: 107
Inscrit le: Mar 20 Nov 2012, 16:01

Re: Axel, notre petit prince

Messagepar anais et mathieu » Lun 13 Mai 2013, 22:21

Bonsoir Agathe ,

J' ai eu l' occasion de lire dans un autre post que tu reprenais le travail demain . Alors je voulais te dire que je pense à toi et t' envoie pleins d' ondes de courage .
Les premiers jours c' est pas facile , mais après ça s' améliore doucement ...

Effectivement , peut être tous tes collègues ne seront pas au courant de votre drame .... J' ai connu ça et à chaque fois je prenais cela comme un coup de poignard... Dur dur de tout expliquer et de finir en larmes devant ses collègues ...

Combien de fois j' ai craqué !

Combien de fois aussi j'ai tout envoyé baladé !

Malgré la dureté de tout cela , je pense que reprendre le travail a été salvateur . En effet, j' à repris un rythme de vie " normal ", et force est de constater que quand l' esprit est occupé, le cœur souffre moins ...,

Mon directeur des ma reprise a été très avenant au niveau de la charge de travail , des horaires , de la pression . Il m' à mis dans une sorte de bulle protectrice et je l' en remercie de sa compréhension .

J' espère que tout se passera bien , donnes nous des nouvelles si tu peux .

Il est important que tu ailles à ton rythme . Si tu as besoin de t' isoler pour pleurer , fais le . Si tu as besoin de repos demande le .

En ce qui me concerne, j' ai repris le travail mi décembre à une époque où il y avait beaucoup de festivités entre collègues . Je fuyais ces moments là car je savais que je n'étais pas capable de voir ces gens faire la fête . Mes collègues ont te très compréhensifs eux aussi .

Je pense à toi pour demain

Affectueusement

Anais
le bonheur finit toujours par triompher, il faut juste y croire ... Mamange de Maxime décédé in utéro à 39 SA le 30 septembre 2010, et Maman de Gaëtan , né le 8 janvier 2012 . Je vous aime mes amours.
anais et mathieu
 
Messages: 298
Inscrit le: Sam 18 Juin 2011, 18:42

Re: Axel, notre petit prince

Messagepar Agathe » Sam 22 Fév 2014, 11:10

Bonjour à toutes et tous.

Je sais que cela fait un petit bout de temps que je n'ai pas posté sur le forum, je lis pourtant de temps à autre les nouveaux post.

Le 12 février, ça a fait un an que mon fils s'est envolé.
Un an déjà. Que le temps file à vive allure !
J'ai eu beaucoup de choses à gérer pendant cette période qui a été riche.
Ma grossesse (31sa maintenant), déménagement la semaine dernière, et bien sûr, cette période "anniversaire".
Car il ne s'agit pas d'un jour en particulier, mais d'une histoire qui revient, des jours, des heures qui se sont succédé.
Une période assez bizarre pour ma part. La tête prise la journée par le déménagement et tourner vers ma puce.
Et la nuit, insomnies, les images qui reviennent. Le 10, se réveiller en se disant qu'il y a un an, mon fils était en vie.
Le 12, se réveiller à 1h30. Ne pas pleurer. Juste me souvenir qu'à cette heure là je tenais mon fils dans mes bras. En silence.

Bizarrement, mis à part cela, je dirais que cela s'est fait. Comme une étape de plus qui a été franchit.
On continue, on pleure, on respire et on avance.

Il y a pourtant quelque chose, ou plutôt quelqu'un, qui m'a terriblement heurté (une fois de plus encore!)
Vu que nous déménagions, mes beaux-parents ont été présents toute la semaine dernière pour nous aider à nettoyer, faire quelques travaux (peinture, papier peint).
Pas un mot, un seul, n'a été dit concernant Axel...
J’espérais le jour "anniversaire" que peut-être ...
Comme quoi, en un an, même si une tornade à retourner ma vie dans tous les sens, il faut croire que des choses ne changeront décidément jamais !
Et du coup, pour évacuer ma colère, j'ai écris un texte (parce que les insomnies, les poussées d'eczéma et les contractions, ca va deux minutes !!).

Vos mots maladroits ne me font pas peur.
Par contre, l’oubli me terrorise.
N’ayez pas peur à l’idée d’évoquer mon fils.
N’ayez pas peur de réveiller en moi la douleur.
Ma plus grande souffrance n’étant pas de parler de lui, mais plutôt que vous l’oubliez.
Je sais que certains pensent à lui, en silence.
Mais vos mots, vos pensées et vos prières me touchent bien plus encore.

Moi, je n’ai pas peur de parler de lui, mon fils.
Mon premier enfant.
Mon enfant que j’ai porté pendant ces 9 mois de bonheur.
Lui qui est parti avant d’avoir vu le jour.
Ce petit bout de moi qui s’est envolé.
De ce vide que jamais personne ne comblera.
Mon fils que je vais visiter au cimetière.
De ces photos que je garde comme le plus précieux des trésors.
Lui à qui je pense chaque jour que la vie me donne.
Ma petite étoile qui scintille.
Mon ange qui veille sur nous.
Ma force, mon combat, mon petit Amour.
Lui sans qui ma vie aujourd’hui ne serait pas ce qu’elle est.
Lui sans qui des conséquences résonnent irrémédiablement sur notre histoire.
Lui sans qui une petite sœur ne serait venue se nicher au creux de mon ventre depuis quelques mois déjà.
Lui grâce à qui j’ai appris à parler de moi.
Lui grâce à qui j’ai vu les gens tels qu’ils sont.
Lui grâce à qui j’ai fait de très belles rencontres.
Lui qui me rappelle que le Vie est précieuse, qu’il faut la Vivre.

Il est tout cela à la fois, et bien plus encore.
Moi, je ne serais jamais gênée à l’idée d’évoquer mon fils.
Je serais embêtée par votre gêne et vos silences.
Par votre peur face aux mots. Face à la mort.
Car la mort fait partie de la vie, ce n’est pas en fuyant les mots et la réalité que vous y échapperez.
En ignorant mon fils, vous ignorez mon histoire, mon présent.
Ma réalité.

Alors par pitié, ne le réduisez pas à RIEN.



Prenez bien soin de vous toutes et tous.
Douces pensées à vos anges.

Agathe
"J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau, que c'est beau d'aimer.
J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire" Saez
Avatar de l’utilisateur
Agathe
 
Messages: 83
Inscrit le: Mer 06 Mars 2013, 10:48
Localisation: Alsace / Bourgogne

Re: Axel, notre petit prince

Messagepar Sheherazade » Dim 02 Mars 2014, 23:08

Bonjour Agathe,

Certains anniversaires sont très particuliers car le corps se souvient et cela est troublant. Le premier anniversaire en fait souvent parti mais à ma grande surprise j'ai encore était cueillie par cette étrange sensation la semaine dernière quand j'ai regardé l'heure vers 19h30 un mercredi 26... Cette sensation si douloureuse il y a 6 ans fait encore mal mais avec cette douceur qui réconforte l'âme malgré tout.

Agathe a écrit:Bizarrement, mis à part cela, je dirais que cela s'est fait. Comme une étape de plus qui a été franchit.
On continue, on pleure, on respire et on avance.


Tu as très bien résumé cet instant étrange... Qui se renouvellera à ton insu parfois, de manière plus douloureuse à d'autres, mais finalement, "on continue, on pleure, on respire et on avance" mais le souvenir de notre tout petit reste et devient plus doux.

Bon courage.

Affectueusement.
"Être heureux, ce n'est pas forcément être joyeux, c'est être pleinement présent à ce que nous vivons" Thomas d'Ansembourg
Avatar de l’utilisateur
Sheherazade
 
Messages: 61
Inscrit le: Lun 16 Mai 2011, 09:05

Précédent

Retour vers Présentation des membres participants du forum de l'association

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron